La fille qui ne croyait pas aux miracles de Wendy Wunder

arton2437-7e80dPrésentation

Cam, jeune américaine est condamnée par un cancer. Bien décidée à ne plus se battre et à profiter des derniers instants, ses plans vont changer car sa mère, elle croit aux miracles, est prête à tout et embarque sa fille dans de formidables aventures pour trouver le remède qui guérira sa fille.

Mon avis

Ce livre peut rappeler ceux de John Grenne. Il mélange le thème de Nos étoiles contraires et le style de Où es-tu Alaska ? Il est cependant remplit d’originalité et de surprises à chaque chapitre

http://www.livredepochejeunesse.com/la-fille-qui-ne-croyait-pas-aux-miracles

Le prix à payer par Vincent Faucheux

le-prix-c3a0-payerPaul Tournier mène une vie des plus normales et rien d’extraordinaire ne s’y passe. Il est un simple commercial au quartier de la Défense comme son père le rêvait. Aucune passion, aucune femme, rien. Un jour, alors qu’il traverse la rue, il se fait renverser. Passant dans l’au-delà, il est accueilli par Fortunae qui lui propose de faire des voyages temporels. Ces voyages correspondent à des moments décisifs de sa vie. En alternant présent en 2010 et chaque année décisive, il change les circonstances et cela modifie son existence : études rêvées, gain au loto, compagne qui est son amie d’enfance…sa vie change du tout au tout seulement il y a un revers à ce succès…Sa nouvelle vie est très enviée et son médicament miracle contre le cancer fait peser sur lui des pressions qui font mourir Géraldine, sa femme. Sa vie d’avant n’était-elle pas mieux ? Il se réveille finalement dans son bureau dans sa vie antérieure. Était-ce un rêve, était-ce réel. Ce qui est sûr, c’est qu’il va pouvoir mieux choisir maintenant pour construire une vie plus embellie mais concentrée sur l’essentiel, sa famille.

Un style rare, une écriture simple qui nous entraîne dans l’aventure de cet homme qui nous ressemble et dont les rêves sont les nôtres. Un beau résumé sur la durée de la vie et ce qui la compose. Le prix à payer recentre le lecteur sur ce qui fait vraiment la vie, à conseiller !

 

Je lui ai promis par Philippe Barbeau

liv-3472-je-lui-ai-promisBlois, septembre 1967. Philippe entre en troisième, deux ans après avoir redoublé sa cinquième, l’année du décès de son père, Pierre, ouvrier maçon. Consciente de la médiocrité scolaire de Philipe, Éliane, sa mère, s’accroche malgré tout à la promesse faite à Pierre de donner un bon métier au dernier de leurs neuf enfants. Par chance, des enseignants s’intéressent à Philippe et vont lui redonner le goût de l’école..

 

A retrouver chez Oskar Editions : http://www.oskareditions.com/Livre.php?nom=Je%20lui%20ai%20promis

Je vous écrirai par Paule du Bouchet

SC_JEVOUSECRIRAI.indd

On commence ce livre par des lettres avec en alternance un récit chronologique qui part des faits passés en allant vers l’actualité du contenu des lettres. Une écriture donc très habile mais parfois trop longue. Que raconte ces lettres et ce récit ? L’histoire d’une jeune fille quittant ses parents pour s’installer à Paris avec une amie d’enfance qui est aussi sa conseillère pour cette entrée dans le vrai monde. Nous sommes dans les années 50. Les semaines avançant, sa curiosité l’amènera à découvrir des univers variés du monde parisien et notamment le théâtre de Tchekhov. La séparation d’avec les parents étant assez difficile, Malia va leur écrire régulièrement pour donner et prendre des nouvelles. Ce sont ces échanges que nous suivons. Peu à peu, les parents vieillissent, le père est atteint d’un cancer et cherche à parler à sa fille avant sa mort. Il ne réussira pas à révéler ce secret que sa mère dévoilera avec déchirement un peu plus tard : Matteo, cet homme qui l’a élevé n’est pas son père naturel. Il s’agit là de la première claque de la vie et ce ne sera pas la dernière.

Cette jeune fille va devenir très vite une jeune femme qui devra porter des charges que l’on ne désire pas. L’auteur nous fait bien ressentir cette époque d’après-guerre, les différences d’éducation en France, le monde parisien…

Livre très intéressant mais qui convient aux jeunes adultes à partir de 17-18 ans. Certains passages ou descriptions de scènes sont un peu trop longues. Ce n’est pas mon préféré parmi les ouvrages de Paule du Bouchet.

Je vous écrirai par Paule du Bouchet

SC_JEVOUSECRIRAI.inddDepuis toujours, Malia se sent comme une étrangère dans sa propre famille. Couvée par l’amour excessif d’une mère qui sait à peine lire et écrire, la jeune fille étouffe. Alors quand son amie Gisèle lui propose d’emménager avec elle à Paris, ce jour de septembre 1955, Malia accepte. Mais elle promet d’écrire à sa mère tous les jours. Alors que la jeune femme se construit, entre la Sorbonne, le théâtre, sa rencontre avec un metteur en scène… ses parents peu à peu s’effondrent, laissant échapper de lourds secrets…

Le nouveau roman de Paule du Bouchet est lumineux comme la vie, enthousiasmant comme la jeunesse, intriguant comme les non-dits et merveilleusement romanesque !

Un livre que je vous commenterai bientôt.

Tout le monde est une idole par Marie-Sophie Vermot

On arrive après le drame, dans la vie d’un survivant au massacre de toute une classe de secondes d’un lycée parisien. Matthias vient de subir un gros choc émotionnel et il est mis à l’écart, envoyé chez ses grands-parents en Italie, pour essayer de repartir dans la vie d’après. En effet, cet évènement l’amène à voir les choses différemment et son comportement devient étrange, solitaire, muet, inaccessible et ces quelques semaines en repos seront assez difficiles. Il y fera cependant des rencontres qui l’amèneront à se poser quant à cette tragédie, quant à l’année scolaire à venir, quant à l’avenir autrement. Un beau roman qui nous amène à l’instant d’après et non pas sur le fait en lui-même, mis au plan secondaire quoique toujours présent dans l’esprit…

Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom par Barbara Constantine

Je viens tout juste de le finir et j’en fais une conclusion très sympathique. Barbara Constantine nous emmène dans l’univers de plusieurs personnages atypiques mais  constituant la vie, tout court. Ces personnages convergent dans leurs relations et l’on se rend compte des liens familiaux, etc… Ce petit Tom donc vit avec sa mère dans un mobil-home, une vie de misère, de patachon mais une vie quand même avec ses moments de rires, d’aventure. Au fil des rencontres, on découvre la vie de Joss, enceinte très jeune sans que le père ensuite soit au courant, enchaînant les petits boulots. Tom, lui, s’occupe en allant cueillir les récoltes des jardins voisins, de manière clandestine… et vient au secours d’une vieille grand-mère qui est coincée dans son jardin. De cet épisode s’enchaîne plein d’instants magiques dans la solidarité, l’amitié, l’échange de valeurs… C’est un roman aux personnages attachants avec texte très simple et un peu trop avec des phrases sans verbes, style qui me plaît moyennement.