Un boulot d’enfer par Florence Thinard

un-boulot-d-enferDans une famille lambda arrive un drame. Le père et sa fille meurent dans un accident de voiture. Et là, alors que sur la terre, les proches vont apprendre la nouvelle et s’émouvoir, Nina et son père expérimentent la vie après la mort, se voyant au-dessus de leur corps inerte. ils vont découvrir la vie dans l’éternité, en tant qu’anges. Dans les premiers moments, ils se retrouvent dans des endroits toujours rêvés comme la plage de sable fin, le repos éternel…mais très vite, comme pour tous les autres anges dont ils vont faire la connaissance ou reconnaissance (des membres de leur famille défunte), une mission va leur être confiée. Celle de protéger et de veiller sur un être humain. Nina verra cette mission comme un boulot d’enfer puisqu’elle a la charge de s’occuper de la pire ennemie de sa classe. Son père, quant à lui, devra tout faire pour tenir le fil de la vie à un enfant du Turkménistan. Avec beaucoup de stratégie et d’entente, les anges vont faire équipe pour sortir les humains de leur galère et créer ainsi, par d’étranges coïncidences et d’heureux hasards, des moments de joie intenses de vie.

Le niveau d’écriture n’est pas laissé de côté et nous avons au travers de ce récit le fruit d’une imagination puissamment foisonnante mais aussi structurée. Un thème dramatique abordé sous un angle bénin qu’il est intéressant de méditer.

A partir de 16 ans.

Publicités

Le théâtre du poulailler par Helen Peters

product_9782070650187_244x0Hannah, petite fille du ferme anglaise écrit une pièce de théâtre. Elle rêve de participer avec son amie Lottie Perfect au concours de théâtre amateur de Linford. Mais pour cela, il faut un théâtre, et dans une ferme, cela est difficile surtout que son père ne veut pas en entendre parler, ayant eu une femme comédienne et actrice, dont il n’arrive pas à faire le deuil.

Mais une menace pèse sur la ferme, les désirs du propriétaire sont de transformer cette vieille ferme en un ensemble d’immeubles modernes. Le loyer est doublé et plusieurs pressions sont mises en place sur la petite famille. Hannah a donc l’idée de participer au concours pour aider son père à payer le loyer. C’est ainsi qu’elle trouve, en regardant une photo de sa mère, un poulailler enfoui sous les ronces. Après s’être frayée un chemin, elle et son amie découvrent un endroit qui convient parfaitement à l’exercice.

Malgré les interdictions de son père, elles vont donc se mettre à l’ouvrage pour remettre en état le poulailler et le décorer. L’équipe des Zaricots, les jeunes frères et soeurs d’Hannah, vient leur prêter main forte ainsi que Martha, sa grande soeur détestée, afin de jouer les différents rôles.

Il est vraiment temps de gagner les 500 livres promis par le concours car son père est obligé de vendre peu à peu les machines puis les bêtes, et voilà qu’un incendie se déclare dans la grange.

De péripéties en péripéties, la petite troupe va persévérer et s’entraider, alternant drames et pardons, et arriver à ce que la ferme reste debout, qu’Hannah trouve sa voie et sa passion et que son père sorte de sa léthargie. Il s’agit d’un très beau roman plein de rebondissements attendus mais aussi pour d’autres inattendus qui font que l’on peut se retrouver dans la même situation que Michael Morpurgo, à vouloir qu’il ne finisse pas.

Cette histoire inspirée de faits authentiques partagés par l’auteur change des récits ordinaires et l’intrigue est plus élaborée que les romans traitant ce thème de la nature, de la ferme. Il n’est pas commun de lire quelque chose liant ferme et théâtre.

http://www.gallimard-jeunesse.fr/Catalogue/GALLIMARD-JEUNESSE/Folio-Junior/Le-Theatre-du-Poulailler