Cette fille a du style par Marie-Sophie Vermot

9782364744011FSEntrons dans le monde de la mode avec Damienne, jeune lycéenne qui doit faire un stage chez une styliste. Par la patronne de sa mère, elle va atterrir chez Tosca Della Valle, fraîchement arrivée de Rome et installée à Paris depuis peu, encore dans les cartons mais déjà affairée à organiser la collection pour la grande semaine de la mode : la Fashion Week.

Avec Martin, l’autre stagiaire qui vient d’arriver dans la classe de Damienne, elle va goûter aux joies et travaux du petit atelier de couture pendant ses vacances de Noël. Tout en suivant ce fil conducteur, nous apprenons de manière décousue des bribes de la vie familiale de Damienne ainsi que les défis auxquels elle doit faire face : remonter ses notes, montrer à sa mère que la mode est bien sa voie et non plus le théâtre comme elle avait choisi auparavant (voir Meilleur jeune espoir féminin), découvrir l’existence d’une demie-soeur, bref, une vie bien mouvementée mais très intéressante, qui nous emmène dans son mouvement et nous laisse sur notre fin lorsque la dernière page arrive…

Un style d’écriture simple et maîtrisé qui satisfera chaque lectrice et même lecteur !

J’entrevois bien une suite à ce roman…

Je vous écrirai par Paule du Bouchet

SC_JEVOUSECRIRAI.indd

On commence ce livre par des lettres avec en alternance un récit chronologique qui part des faits passés en allant vers l’actualité du contenu des lettres. Une écriture donc très habile mais parfois trop longue. Que raconte ces lettres et ce récit ? L’histoire d’une jeune fille quittant ses parents pour s’installer à Paris avec une amie d’enfance qui est aussi sa conseillère pour cette entrée dans le vrai monde. Nous sommes dans les années 50. Les semaines avançant, sa curiosité l’amènera à découvrir des univers variés du monde parisien et notamment le théâtre de Tchekhov. La séparation d’avec les parents étant assez difficile, Malia va leur écrire régulièrement pour donner et prendre des nouvelles. Ce sont ces échanges que nous suivons. Peu à peu, les parents vieillissent, le père est atteint d’un cancer et cherche à parler à sa fille avant sa mort. Il ne réussira pas à révéler ce secret que sa mère dévoilera avec déchirement un peu plus tard : Matteo, cet homme qui l’a élevé n’est pas son père naturel. Il s’agit là de la première claque de la vie et ce ne sera pas la dernière.

Cette jeune fille va devenir très vite une jeune femme qui devra porter des charges que l’on ne désire pas. L’auteur nous fait bien ressentir cette époque d’après-guerre, les différences d’éducation en France, le monde parisien…

Livre très intéressant mais qui convient aux jeunes adultes à partir de 17-18 ans. Certains passages ou descriptions de scènes sont un peu trop longues. Ce n’est pas mon préféré parmi les ouvrages de Paule du Bouchet.

J’ai nom sans bruit par Isabelle Jarry

Poète étant une vocation et non un métier, la narratrice se retrouve littéralement à la rue suite au décès de son mari photographe. Elle nous décrit la descente qui se produit et nous fait comprendre que cela va très vite et peut tous nous arriver. L’isolement que provoque sa situation est consternant, le système l’écrase et elle erre dans les rues de Paris pendant plusieurs mois. Elle se souvient d’une maison de campagne et la réhabilite petit à petit en essayant de refaire sa vie, de retrouver le contact avec le monde qui semble l’avoir oublié. Elle aussi a oublié,  et les mots ne sont plus là. Comment fera-t-elle pour s’en sortir ? Un très beau roman à découvrir. Très rapide à la lecture car facile, fluide, souple, vivant, proche. Je vous le conseille vivement. Il me fait penser dans le même thème à No et moi, qu’il faut que je lise…