Vive la République par Marie-Aude Murail

51MY6TJCYWLUn livre à relire pour la rentrée !

Livre assez volumineux que je conseillerai plutôt aux adultes qu’aux enfants. Non pas qu’il soit interdit mais il s’agit là de la vie d’une jeune qui commence sa carrière en tant que maîtresse d’école et cela peut plus correspondre au corps enseignant. Nous suivons presque jour après jour tout au long de l’année les péripéties et vies de chaque élève composant sa classe. Il y a de nombreux défis à relever devant des enfants qui ont quelques lacunes pour certains, problèmes de comportement pour d’autres, mais le plus grand défi est de leur apprendre à lire. C’est tout ? Oui seulement, ce n’est pas si simple lorsque personne autour de vous ne vous aide.

Lorsque l’on entre dans la lecture de ce roman, on ne s’imagine aucunement les histoires que nous allons rencontrer et jusqu’où la curiosité de cette jeune femme va nous mener. Encore un bravo à Marie-Aude Murail qui traite ce registre avec humour, simplicité, et beauté.

Il n’est plus disponible en librairie mais peut-être encore sur des sites Internet de livres d’occasions.

Publicités

Marie-Aude Murail

08f7a9f987f0439636a517141774331414f6744Qui n’a pas entendu parler de Nils Hazard, l’étruscologue-détective? Ou d’Emilien, héros du quotidien dont on sait à peu près tout depuis « Baby-Sitter Blues »? Ainsi, Marie-Aude Murail explore différentes veines, qu’elles soient politiques, réalistes ou fantastiques, avec pour devise : ne jamais se répéter, ne jamais être là où on l’attend. Elle nous a étonnés avec un roman qui a enthousiasmé adolescents et adultes et remporté plusieurs prix : « Oh, boy! », publié en 2000, inclassable et déjà classique. Marie-Aude Murail est née au Havre (Seine-Maritime) en 1954. Elle vit aujourd’hui à Orléans avec son mari et ses trois enfants. Après de longues études de Lettres à la Sorbonne, elle se consacre désormais à ses livres… et à sa famille! Elle a reçu en 2004, l’insigne de chevalier de la Légion d’Honneur pour services rendus à la littérature.
Elle s’est, dernièrement, farouchement mobilisée pour la défense des enfants de réfugiés sans papiers, avec succès dans le cas de sa protégée Astrid-Mira.

http://marieaude.murail.pagesperso-orange.fr/

Le tueur à la cravate par Marie-Aude Murail

Ruth est une jeune ado qui retrouve une photo de classe de ses parents. Sa mère, décédée il y a quelques années est présente sur cette photo, ainsi que sa soeur jumelle qui tient la main de Martin Cassel, le père de Ruth. L’étonnement et la confusion éclate. Encouragée par son amie, Ruth décide de publier cette photo et de demander des infos sur un site de partage. Des réponses arrivent alors laissant apparaître une histoire lourde : la soeur jumelle de sa mère a été retrouvée étranglée par une cravate lors de l’année de terminale. Mais pourquoi Martin tient-il la main de celle-ci ? C’est tout le contenu de cette recherche très bien menée par Marie-Aude Murail, l’auteur, chez qui nous n’avons pas coutume de lire ce style… Elle réussit à nous emmener sur les lieux et rencontres de cette histoire. Bravo !