L’enlèvement de la Joconde par Yves Pinguilly

ImagePetit récit policier sympathique. Il nous emmène au coeur de Paris, près de la Tour Eiffel où une troupe américaine tourne une série. Clarisse et ses deux amies vont passer une belle journée, comme des touristes. Lorsque Clarisse va chercher les glaces, le trou noir. Elle vient de se faire kidnappée par un motard. Celui-ci l’emmène chez lui et que découvre-t-elle ? Les murs sont remplis de peintures de…la Joconde. Son kidnappeur est en fait un peintre qui se fait appelé Léonard et qui aime Mona Lisa. Ressemblant à cette dernière, Clarisse est donc son portrait. Elle essaye de s’échapper mais se retrouve face à un autre défi…la rencontre avec des terroristes, mais les policiers français vont bien leur travail.

Yves Pinguilly nous ouvre une intrigue simple autour de l’art et de la vie parisienne. Se lit très vite mais quelques phrases et mots butent notre lecture.

Publicités

Le tueur à la cravate par Marie-Aude Murail

Ruth est une jeune ado qui retrouve une photo de classe de ses parents. Sa mère, décédée il y a quelques années est présente sur cette photo, ainsi que sa soeur jumelle qui tient la main de Martin Cassel, le père de Ruth. L’étonnement et la confusion éclate. Encouragée par son amie, Ruth décide de publier cette photo et de demander des infos sur un site de partage. Des réponses arrivent alors laissant apparaître une histoire lourde : la soeur jumelle de sa mère a été retrouvée étranglée par une cravate lors de l’année de terminale. Mais pourquoi Martin tient-il la main de celle-ci ? C’est tout le contenu de cette recherche très bien menée par Marie-Aude Murail, l’auteur, chez qui nous n’avons pas coutume de lire ce style… Elle réussit à nous emmener sur les lieux et rencontres de cette histoire. Bravo !