Le garçon qui ne voulait plus de frère par Sophie Rigal-Goulard

9782700247732-GPrésentation :

Hugo , 12 ans, quitte Toulouse pour Paris à cause du travail de ses parents. Quitter ses amis, s’installer à Paris, entrer en 5ème dans un nouveau collège où il ne connaît personne sont autant d’angoisses pour Hugo. D’autant plus qu’il se sent délaissé par ses parents qui s’investissent dans leur nouveau travail et consacrent le peu de temps qu’il leur reste à son frère Sacha, qui souffre d’un handicap mental.

Pour pallier le manque d’affection et attirer l’attention de ses parents, Hugo fait le choix d’être ami avec les cancres de la classe, il va petit à petit sur la voix de la délinquance, a honte de Sacha mais surtout s’éloigne de lui-même.

Saura-t-il retrouver le chemin à temps ? Ses parents vont-ils l’aider ?

Mon avis :

Il est rare de lire le journal intime d’un garçon. Or celui-ci est particulièrement réussi : émouvant, captivant car au ton et aux mots justes. Ce journal intime met clairement en évidence les émotions et les besoins des ados. Nous avons tous un jour était Hugo ! A recommander et à lire absolument !

http://www.rageot.fr/livres/le-garcon-qui-ne-voulait-plus-de-frere/

Publicités

Maïté Coiffure par Marie-Aude Murail

Louis Feyrières doit faire un stage d’une semaine, comme tous les élèves de troisième. Où ? Il n’en sait rien. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’aime pas l’école et qu’il ne se sent bon à rien. « J’ai ma coiffeuse qui prend des apprentis, dit Bonne-Maman, lors d’un repas de famille. Stagiaire, c’est presque pareil. » Coiffeur ? C’est pour les ratés, les analphabètes, décrète M. Feyrières qui, lui, est chirurgien. Louis se tait. Souvent. Mais il observe. Tout le temps. Comme il n’a rien trouvé d’autre, il entre comme stagiaire chez Maïté Coiffure. Et le voilà qui se découvre ponctuel, travailleur, entreprenant, doué ! L’atmosphère de fièvre joyeuse, les conversations avec les clientes, les odeurs des laques et des colorants, le carillon de la porte, les petits soucis et les grands drames de Mme Maïté, Fifi, Clara et Garance, tout l’attire au salon. Il s’y sent bien, chez lui. Dès le deuxième jour, Louis sait qu’il aura envie de rester plus d’une semaine chez Maïté Coiffure. Même si son père s’y oppose.

J’ai beaucoup apprécié ce livre comme la plupart de Marie-Aude MURAIL.