Des livres et moi par Matt7ieu Radenac

9782748521344 (1)Et si vous demandiez à l’écrivain directement le résumé de son livre pour ne pas avoir à le lire ? C’est un peu ce qu’a fait Alex, élève de 4ème, qui doit lire un roman de Filippe Cavreini et qui n’en a pas vraiment envie. Tout au long du livre, nous suivons donc la correspondance par mail entre les deux personnages. Mais l’écrivain est aussi têtu que son correspondant et ne compte pas lui donner tout cuit son histoire…

Il s’agit d’une intrigue simple qui se lit très vite et très bien. C’est un peu lent au démarrage mais très rapidement, la lecture s’emballe et l’on accroche avec les personnages. La fin est surprenante, vous verrez ! Je conseille vivement pour les enfants ayant des difficulté à lire, cette histoire peut leur correspondre, mélant littérature et art.

A retrouver aux éditions Syros : www.syros.fr

Publicités

Et je danse, aussi par Jean-Claude Mourlevat et Anne-Laure Bondoux

ob_251e26_et-je-danse-aussi1Résumé : Pierre-Marie Sotto, écrivain à succès en manque d’inspiration, reçoit un jour une grande enveloppe expédiée par Adeline, une de ses lectrices. Croyant qu’il s’agit d’un manuscrit, il ne l’ouvre pas et lui envoie un mail pour lui signaler qu’il lui retourne le courrier. Ce mail sera le début d’un long échange entre Pierre et Adeline…Pierre ne se doute pas du contenu de ce courrier…

Mon avis : J’ai énormément aimé ce livre plein de surprises, d’émotions, de charme, d’humour, de bonheur jusqu’à la dernière page ! Dés qu’on le commence, on ne peut plus le lâcher ! 280 pages où se mêlent rires et larmes, histoires de familles, amour, chagrin ! Bravo aux auteurs !

A retrouver aux Editions Fleuve : http://www.fleuve-editions.fr/livres-romans/livres/litterature/et-je-danse-aussi-2/

La fille qui n’aimait pas les fins par Yaël Hassan et Matt7ieu Radenac

Yaël Hassan est très productive en ce moment mais ce dernier opus de la littérature doit retenir votre attention.

1001122_613437522049811_1984714114_n

La fille qui n’aimait pas les fins par Yaël Hassan et Matt7ieu Radenac

La rencontre entre une jeune fille pétillante et un écrivain célèbre, dont elle ignore qu’il est son grand-père. Le nouveau roman de Yaël Hassan et le premier texte de fiction d’un tout jeune auteur, Matthieu Radenac !

Il s’agit là d’une belle histoire mais dont la trame est visible derrière le texte. Dès lors que nous avons passé certaines pages, le fil et l’issue se déroulent dans notre esprit.

Néanmoins, pour ceux qui aiment les univers bibliothécaires, littéraires et les secrets de famille, vous pourrez vous faire plaisir en découvrant cette fille qui n’aime pas les fins pour une raison particulière, qui aime lire cependant, beaucoup et qui va faire une rencontre avec un vieux monsieur pas très ordinaire. Et cette rencontre va faire basculer la petite Maya dans sa propre histoire, à connaître son père qui est mort dans un accident de voiture.  Il n’y a pas de surprises particulières et l’histoire se lit rapidement.

A retrouver aux éditions Syros, collection Tempo

Un écrivain à la maison par Roland Fuentès

9782748513547FSC’est l’histoire d’une bande de camarades de classe qui organisent avec leur prof de français un salon du livre dans leur village de Saint-Cloque. Il y a beaucoup de choses à préparer et notamment la venue de deux écrivains invités. L’un d’entre eux va être reçu par celui qui raconte l’histoire, Gérald. Gérald a la fibre de l’écriture et il est très fier de recevoir l’écrivain même s’il doit laissé la place à Tomate, une camarade jalouse qui veut sa part du gâteau !

Nous assistons donc à la préparation et au déroulement de ce premier salon du livre se passant dans une salle prêtée par les « ‘Amis de la nature » ayant laissés leur bonsaïs. Les médias viennent, les auteurs dédicacent, Marthe, une voisine de Gérald, fait les maquillages, Mme Drucker, la documentaliste fait la lecture de contes, la libraire vend les livres des écrivains invités et Armand, le brocanteur, épuise son stock de cartes postales et de livres d’occasion.

Mais Gérald va devoir gérer quelque chose d’inattendu ; son écrivain s’est amouraché de sa voisine Marthe…

L’histoire est assez simple et ce qui est étonnant, c’est que des périodes de l’histoire paraissent coupés (comme quand Tomate doit appeler l’écrivain le soir chez Gérald, nous n’avons aucune description de cette soirée ni de l’appel, nous passons directement au lendemain). Les noms des personnages sont un peu spéciaux mais l’ensemble reste assez sympathique et se lit rapidement.

Une suite de cette histoire est parue : Un écrivain dans le jardin