J’ai nom sans bruit par Isabelle Jarry

Poète étant une vocation et non un métier, la narratrice se retrouve littéralement à la rue suite au décès de son mari photographe. Elle nous décrit la descente qui se produit et nous fait comprendre que cela va très vite et peut tous nous arriver. L’isolement que provoque sa situation est consternant, le système l’écrase et elle erre dans les rues de Paris pendant plusieurs mois. Elle se souvient d’une maison de campagne et la réhabilite petit à petit en essayant de refaire sa vie, de retrouver le contact avec le monde qui semble l’avoir oublié. Elle aussi a oublié,  et les mots ne sont plus là. Comment fera-t-elle pour s’en sortir ? Un très beau roman à découvrir. Très rapide à la lecture car facile, fluide, souple, vivant, proche. Je vous le conseille vivement. Il me fait penser dans le même thème à No et moi, qu’il faut que je lise…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s